Actualités

  1. Comme plusieurs petites entreprises écotouristiques, l’Auberge Aventure Rose-des-Vents de Sainte-Rose-du-Nord a dû affronter la force des vents contraires en début de saison touristique. Les incertitudes et les consignes sanitaires variant au gré des vagues de contamination du coronavirus ont fait tanguer plus d’une fois la petite équipe de l’auberge dans leurs choix de gestion : ne pas débuter la saison, ouvrir avec limitations ou mettre la clé sur la porte.

  2. Le Centre québécois de développement durable (CQDD) est fier de dévoiler les résultats de sa première année à titre de responsable du Fonds Écoleader pour la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. En effet, les efforts déployés ont permis d’informer plus de 150 organisations régionales à propos des avantages d’adopter des pratiques d’affaires plus écoresponsables et, de ce nombre, 14 projets ont été déposés au Fonds dont 8 ont été acceptés et financés.

  3. En respect des recommandations du gouvernement du Québec relatives à la pandémie de la COVID-19 et dans un souci de responsabilité envers la santé des membres de notre équipe, de nos clients et de nos partenaires, le Centre québécois de développement durable (CQDD) désire vous informer des actions que nous posons présentement afin de poursuivre ses activités.

  4. Les entreprises et organismes de développement économique du Saguenay–Lac-Saint-Jean sont invités à prendre part à la première édition du Rendez-vous PME Durable 02 qui se tiendra le 20 mai 2020, à Alma. 

  5. Les entreprises du Saguenay–Lac-Saint-Jean qui désirent accroître leur performance en implantant des pratiques d’affaires écoresponsables ou des technologies propres peuvent désormais compter sur le Fonds Écoleader. 

Articles

  1. Établi dans la région il y a 36 ans, le Groupe industriel AMI est une entreprise qui porte bien son nom ! Pour M. Martin Lépine, président de l’entreprise familiale spécialisée en fabrication, maintenance et projets industriels, le respect accordé aux employés et aux clients demeure la première valeur de l’organisation, et les relations amicales prennent souvent le pas dans les relations d’affaires. Selon l’entrepreneur, le Groupe industriel AMI a su établir, grâce à cette vision, des relations de confiance avec plusieurs grands donneurs d’ordres, notamment depuis plus de 15 ans avec Rio Tinto pour la maintenance de leurs équipements industriels. 

  2. Issu du savoir-faire jeannois depuis 1983, le commerce de détail Mode Choc, qui a maintenant pignon sur rue dans la plupart des régions du Québec ainsi qu’au Nouveau-Brunswick, a résolument inscrit à sa planification stratégique 2020 le volet développement durable. Tout en souhaitant demeurer accessible aux ménages à revenu moyen, l’entreprise poursuit sa démarche amorcée depuis quelques années dans le but d’intégrer concrètement les principes du développement durable à sa stratégie d’affaires, et ce, à tous les niveaux de l’organisation.

  3. À l’heure du déconfinement graduel de la population, les commerces et fournisseurs de services sont heureux d’accueillir à nouveau leur clientèle après de longues semaines d’absence. Pour leur part, les consommateurs reviennent timidement en magasin se procurer les biens dont ils se sont privés. Face aux nouvelles règles de distanciation sociale, est-ce que ces deux partenaires de longue date sauront se retrouver ? Les consommateurs exprimeront-ils les mêmes besoins ?

  4. Pendant que la crise sanitaire fait frémir l’économie à l’échelle mondiale, des réflexions émergent çà et là chez les investisseurs, les gens d’affaires et les consommateurs. Est-ce que l’électro-choc provoqué par la propagation du coronavirus pourrait nous ramener à des valeurs se rapprochant d’un modèle économique plus vert et plus responsable ? Les stratégies de développement durable ou de responsabilités sociales d’entreprises (RSE), longtemps considérées comme de simples plus-values, font une fois de plus la démonstration de leur importance durant la crise actuelle. 

  5. Pendant que la pandémie de la COVID-19 ralentit l’activité économique, les propriétaires d’entreprises sont à pied d’œuvre pour préparer la relance économique et surmonter la crise. Face à des coupures importantes de personnel, des pertes importantes de liquidités et l’attente d’un retour à la normale, les gestionnaires doivent réévaluer leurs stratégies d’affaires. Toutefois, la reprise économique semblant poindre à l’horizon, certains défis auxquels les entreprises étaient confrontées risquent fort de revenir. Tel est le cas de la rareté de la main-d’œuvre qui, malgré les mises à pied massives, refera inévitablement surface en raison de la structure démographique du Québec.  

Partenaires financiers

Table régionale de développement durable en entreprise