Articles
40 ANS ET ÉQUIPÉ POUR DURER ENCORE LONGTEMPS : L’ORCHESTRE SYMPHONIQUE DU SAGUENAY-LAC-SAINT-JEAN EN QUATRE QUESTIONS
18 Octobre 2018 à 8:40

L’Orchestre symphonique du Saguenay—Lac-Saint-Jean (OSSLSJ) fête cette année ses 40 ans.  Le chiffre a de quoi rendre fier cette institution régionale! Loin de s’asseoir sur cet âge vénérable, l’organisation en a profité pour initier une démarche en développement durable, histoire, peut-être, de perdurer en bonne santé encore longtemps.

Un engagement social?

Par sa vocation artistique, culturelle et éducationnelle, l’Orchestre a placé au sommet de ses priorités le fait de réfléchir aux diverses façons d’être toujours plus et mieux engagé socialement dans la région.  Le souhait de l’organisation est de maximiser l’expertise des musiciens, afin qu’ils participent activement au développement de la musique et de la culture régionale. L’implication active de l’Orchestre à la formation des jeunes musiciens, des nouveaux enseignants en musique et au développement de nouveaux publics fait partie intégrante de la mission de l’organisme. Ainsi, plusieurs initiatives novatrices sont développées chaque année pour rapprocher l’orchestre des différents groupes et d’initier un partage autour de la musique.

Un engagement environnemental?

L’Orchestre est convaincu que chaque organisme, comme chaque individu, doit prendre le temps de constater son impact environnemental, d’y réfléchir et d’intervenir pour le minimiser à la hauteur de ses possibilités. Entre le recyclage, la réutilisation et le compostage, Christine Boily, directrice générale de l’Orchestre, mentionne que les simples poubelles à déchets sont devenues « pratiquement décoratives ». Pour l’avenir, l’Orchestre veut mesurer les GES de l’équipe et du public pour ensuite faire de la sensibilisation, la promotion du covoiturage et de la compensation des GES.

Des retombées financières et économiques?

En tant qu’organisme à but non lucratif, l’Orchestre considère primordial de bien évaluer ses dépenses. La démarche en développement durable lui a ainsi permis d’éviter les dépenses non essentielles, d’encourager le recyclage des ressources et de privilégier l’achat local et éthique.  Les achats et les contrats sont analysés selon des critères de développement durable. De ce fait, l’Orchestre contribue à l’économie régionale en même temps que de veiller à sa propre rentabilité.

Le mot de la fin?

« C’est encore une démarche en cours pour l’Orchestre de mettre en application les pratiques de développement durable, mais nous sentons beaucoup d’ouverture de la part des musiciens et des employés. Nous souhaitons intégrer les bonnes habitudes décisionnelles et quotidiennes à notre politique et notre plan d’action à tous les niveaux. » Christine Boily, directrice générale

Pour aller plus loin

Pour en savoir plus sur le développement durable en entreprise : www.pmedurable02.com 

Partenaires financiers

Table régionale de développement durable en entreprise