Articles
L’industrie touristique à l’heure du développement durable : des opportunités d’affaires à saisir
8 Février 2022

Depuis déjà plusieurs années, on vous encourage à repenser vos pratiques d’affaires afin de les rendre plus responsables et durables. Pourquoi? L’une des raisons est de vous permettre de saisir les occasions d’affaires qui peuvent se présenter telles que les programmes de financement gouvernementaux qui tendent de plus en plus à inclure des considérations environnementales et sociales ainsi qu’à privilégier les projets et organisations ayant adopté des pratiques d’affaires écoresponsables.

Un ministère qui prend de l’avance

En février 2021, le ministère du Tourisme du Québec s’est positionné fortement pour stimuler l’adoption de pratiques d’affaires écoresponsables dans son secteur en adoptant son Plan d’action pour un tourisme responsable et durable 2020-2025. « Disons-le d’emblée, en matière de développement durable, le temps est maintenant venu d’accélérer notre action. » peut-on lire comme première phrase du mot de la ministre du Tourisme, en introduction au plan d’action, ce qui en dit long sur l’importance qu’elle accorde au sujet!

Un mois après l’adoption de son plan d’action, le ministère du Tourisme lance le Cadre d'intervention touristique 2021-2025 : Agir aujourd'hui. Transformer demain. qui vise à soutenir la relance du secteur dans le respect des objectifs du plan d’action. Ces deux lignes de conduite amènent donc le ministère à repenser ses programmes d’aide financière et à en proposer de nouveaux, entre autres, afin de prêter main-forte aux entreprises les plus durement touchées par la crise sanitaire.

Comment ça se traduit?

Déjà, le ministère a lancé quelques appels à projet comme le Programme d’aide à la relance de l’industrie touristique (PARIT) qui incluait des critères d’analyses sur le profil responsable et durable des projets, représentant 20 % de la note globale d’évaluation, et une bonification de l’aide financière de 5 à 10 % pour les projets répondants à des critères d’écoresponsabilité. Bien que cet appel à projets ait été bref (du 29 septembre au 2 novembre 2021) et limité aux projets de plus de 500 000 $, il met la table aux prochains appels et aux changements que l’on pourra observer dans les programmes actuels. Bref, tout indique que ces nouvelles modalités de soutien financier durable vont devenir la norme et non l’exception pour le ministère du Tourisme du Québec.

Comment, en tant qu’entreprise touristique, vous pouvez vous préparer à ces changements?

On a identifié trois exemples d’intégration du développement durable dans les pratiques d’affaires d’une entreprise reliées à trois différentes phases de croissance. Ces exemples pourraient inspirer vos prochains projets et, du coup, vous permettre d’accéder plus facilement aux aides financières.

1. Se transformer

C’est ce que fait OrganisAction, entre autres avec son projet de transition vers l’utilisation de sources d’énergie alternatives aux carburants fossiles pour la planification du renouvellement de sa flotte de véhicules. Ayant une offre d’activités touristiques d’aventure des plus complètes, l’entreprise a donc le défi de prévoir l’acquisition, à la fin de vie utile de chacun de ses véhicules, d’une panoplie très diversifiée d’équipement utilisant des énergies propres, ce qui va de la simple camionnette, en passant par la motoneige, allant jusqu’au moteur de zodiacs. Bien qu’OrganisAction ait déjà adopté plusieurs pratiques de développement durable, ce dernier projet demeure une étape majeure dans leur transformation et a, on leur souhaite, toutes les chances d’être soutenue financièrement grâce aux nouvelles modalités d’aide financière.

2.  Se développer

Quand une entreprise souhaite se développer, inévitablement, elle devra rencontrer quelques obstacles en cours de route. Lorsque ces obstacles menacent les activités de l’entreprise, elle aura tendance à choisir les voies les plus accessibles, mais pas nécessairement les plus écoresponsables. C’est ce qu’a pu constater la pourvoirie Domaine L’Or-piste lorsqu’elle a voulu se tourner vers des solutions plus vertes pour contrer les contraintes liées à leur situation géographique. En effet, étant située dans le secteur des monts Valin, l’entreprise se doit d’être autosuffisante, donc de planifier le chauffage de ses bâtiments, leur éclairage et leur approvisionnement en eau potable puisqu’elle ne peut être reliée au réseau électrique ni au réseau d’aqueduc. Pour ce faire, les copropriétaires font appel à des experts afin d’évaluer les possibilités et de les guider vers les plus adaptées à leur réalité tout en respectant leurs valeurs. Le travail est en cours et, pour le moment, l’analyse des solutions possibles se poursuit. Le travail de l’un des experts est d’ailleurs financé par le Fonds Écoleader.

3. Se lancer

Intégrer en amont d’un projet d’entreprise des valeurs de développement durable, c’est ce qu’a fait Vélo Fjord, une entreprise familiale qui offre la location de vélos électriques dans la municipalité de L’Anse-Saint-Jean. Ce nouveau service, offert depuis 2021, permet aux touristes de visiter les attraits du Bas-Saguenay d’une façon écoresponsable et de profiter davantage du grand air.

En terminant, peu importe la manière dont vous intégrerez le développement durable dans vos pratiques d’affaires, l’important est de passer à l’action. Plus que jamais des opportunités sont à saisir pour vous aider à concrétiser vos projets écoresponsables. Rappelez-vous que le monde des affaires est constitué d’une multitude d’entrepreneurs ayant connu le succès grâce aux opportunités qu’ils ont su saisir : pourquoi pas vous?


 Un article rédigé en collaboration avec le Créneau d’excellence Tourisme d’aventure et écotourisme

Partenaires financiers

Table régionale de développement durable en entreprise